Doctorants conseils

Un doctorant, lors de ses 3 années de thèse, peut effectuer une mission en entreprise pour une durée annuelle maximale de 32 jours. Il reste salarié de son université et touche un complément d'allocation.

  Voir également le dossier sur les doctorants conseils réalisé par la FSMP.
 

Principes généraux

Chaînon intermédiaire manquant entre l’Université et l’Entreprise, le dispositif des Doctorants-Conseil a pour ambition de permettre aux doctorants et au monde professionnel de mieux se connaître et permet une convergence vers des valeurs qui leur sont communes : l’ouverture, la créativité et l’innovation au service du développement et de la diversification de l’entreprise.

Les avantages pour les trois parties sont multiples ...
Pour l'entreprise :

  • C’est la possibilité de bénéficier de l’expertise d’un jeune chercheur
  • Les ressources du campus et de ses laboratoires lui sont ouvertes
  • Lui permet d'élargir sa vision des profils des jeunes diplômés dans la perspective de futurs recrutements
  • Les sommes engagées sont modestes
  • Et elles peuvent être éligibles au Crédit d’Impôt Recherche (CIR). Le complément d’allocation perçu par le doctorant peut faire l’objet d’un co-financement, selon les cas (Conseil Régional, AMIES).

Pour le doctorant :

  • Confrontation avec la réalité du monde économique
  • Appréhender les enjeux de l'entreprise
  • L’opportunité de démontrer son adaptabilité
  • Valoriser ses compétences
  • Vérifier la pertinence de sa formation dans un contexte industriel
  • Moyen de renforcer son réseau et son expérience pour préparer son insertion professionnelle future

Pour l’université :

  • Permet d'initier ou de développer des partenariats avec des acteurs du monde économique
  • Faire reconnaître son potentiel de formation et de recherche ainsi que les compétences de ses laboratoires

    
Les détails réglementaires du dispositif

Durant les trois années de préparation de son doctorat, et dans la limite de 32 jours max par an, le doctorant peut s’investir dans un projet défini conjointement avec une entreprise ou tout autre organisme. Sa contribution au projet peut prendre diverses formes et se met en place par sa présence régulière, à temps partiel, dans l’entreprise. Il peut s'agir d'interventions courtes répétées comme d'un séjour continu, mais qui ne peuvent excéder en durée cumulée plus de 32 jours par an.
Ce dispositif concerne tous les doctorants, à l'exclusion des boursiers CIFRE. Les moniteurs d’initiation à l’enseignement supérieur peuvent également bénéficier du dispositif de Doctorant-conseil par un avenant à leur contrat de moniteur.

Note : Le terme popularisé de "Doctorant-Conseil" correspond à la "Mission Doctorale de Conseil", ou "Mission d'expertise effectuée dans une entreprise" définie à l'Art. 5 du Décret n° 2009-464 du 23 avril 2009. Le décret d'application a été promulgué le 24 juin 2009 et est toujours en vigueur. Il précise les règles de mise en œuvre de ce dispositif (durée, salaire, missions éligibles)

Nature de la mission

L’objet de la mission n’est pas nécessairement lié au sujet de thèse.
Les possibilités sont nombreuses :

  • Valorisation,
  • Mission d’expertise, études de faisabilité,
  • Diffusion de l’information scientifique et technique,
  • Enseignement, formation,
  • Veille technologique
  • Veille scientifique ou réglementaire
  • Recherches bibliographiques
  • Etat de l’art sur un sujet,
  • Conseil en management,
  • Etude de brevets,<li> ,l> Etudes diverses,
  • etc…

Mise en oeuvre

Pour sa thèse, le doctorant a signé un contrat avec son université de rattachement ; lors de ces missions d'expertise, il est mis temporairement à disposition d’une entreprise ou d’un organisme dans le cadre d’un contrat de prestation. La mission d'expertise est définie par une convention tripartite signée par le doctorant, l’entreprise et l’université.
Il est rémunéré à hauteur d'un }onitgr!t classique. C’est-à-dire qu’il perçoit un complément de rémunération à son allocation (de l'ordre de 350 euros bruts mensuels ; chiffres 2013).
 

Retours d'expérience

Ce dispositif nous parait très intéressant, pour les doctorants comme pour les tuteurs et laboratoires, mais il semble très peu utilisé, notamment en mathématiques. 
C'est pourquoi nous souhaitons afficher ici les retours d'expérience de doctorants-conseils en mathématiques. Nous vous invitons donc à nous contacter, pour nous donner des exemples:

  • Cadre contractuel/réglementaire utilisé 
  • Missions données à l'étudiant
  • Toute autre information que vous jugerez pertinente (nom de l'entreprise, collaboration du laboratoire ..)
  • et surtout vos appréciations sur cette expérience