Zoom ECMI Madrid

Des Etudiants participants de  l'European Summer School in Industrial Mathematical and Modelling Week (ESSIM)  qui se sont déroulées du 14 au 28 juillet 2013, à l'Université Carlos III de Madrid, et sponsorisés par AMIES nous font part de leurs impressions.

  • Victor Michel-Dansac : Doctorant au Laboratoire de Mathématiques Jean Leray, Probabilités Statistiques et calcul scientifique à l'Université de Nantes
  • Moussa Mory Diedhiou : Doctorant au Laboratoire de Mathématiques Image et Applications (MIA) de l'Université de La Rochelle
  • Nassim Razaaly : Post-doctorant à Université de Bordeaux 1
  • Dena Kazerani  : Doctorante au Laboratoire Jacques Louis Lions de l'Université Pierre et Marie Curie
  • Guillaume Dollé : Doctorant à l'Institut de Recherche en Mathématique Avancée à Strasbourg

Expliquez-nous le déroulement de la première semaine ?

Victor Michel-Dansac  
Après une arrivée dimanche après-midi et la rencontre de nos camarades de chambre ainsi que de tous les autres étudiants, la semaine a commencé sur les chapeaux de roue. Les cours (au nombre de 4, durant 6h chacun, répartis sur 4 jours) étaient assez théoriques mais pensés de façon à ce que les auditeurs puissent bien voir l'aspect industriel sous-jacent. La journée industrielle s'est déroulée vendredi matin, des entreprises étaient présentées, et certains d'entre nous ont pu visiter les locaux d'Otis. Ce qui nous laissait vendredi après-midi et samedi afin de nous préparer aux examens de dimanche matin.

 
Moussa Mory Diedhiou

Nous étions environ 70 doctorants et étudiants de master confondus, venus  de nombreuses  universités européennes. Durant cette première semaine de l'école d'été, quatre cours nous ont été dispensés, sur des domaines très pointus, par des professeurs venant de divers horizons:

  •     Eulerian and Lagrangian Models of Continuum Mechanics (Prof. Angelo Iollo de Bordeaux)
  •     Reduced order Modeling Applications (Prof. Filippo Terragni de Madrid)
  •     Time series analysis: Methods and some Applications in Finance (Prof. Cláudia Nunes Philippart de Lisbonne)
  •     Simulation of Geophysical Flows (Prof. Carlos Parés de Malaga).

Ces cours ont renforcé mes connaissances en mathématiques et m'ont permis d'avoir une vision claire de la recherche dans chacun des domaines. À la fin de la semaine, nous avons passé des examens sur chaque cours. Le succès à ces examens était sanctionné par l'obtention de 2 crédits (ECTS).

Nassim Razaaly
Durant la première semaine, nous avons assisté à des cours correspondant à 4 thèmes différents (1h30/j pour chaque thème). Le samedi, nous avons passé "un examen" pour chacun de ces cours. Les thèmes étaient intéressants, mais survolés. Il aurait peut-être été préférable de n'aborder qu'un, ou au grand maximum deux thèmes, et ce de façon plus approfondie (avec éventuellement séances de TD/TP).

Dena Kazerani 
Nous avons eu l'occasion de suivre des cours généraux portant sur la modélisation des phénomènes physiques et sur l'analyse des données. Bien que le nombre d'heures dispensées à chaque cours n'ait pas été très élevé, cette semaine a été d'une grande opportunité pour élargir ma culture générale. Je l'ai ainsi vue comme une brève introduction à l'usage pratique des domaines proches, et lointains, de ma spécialité de Master2. Je trouve donc une telle formation très utile et indispensable pour tout mathématicien appliqué du niveau Master car elle permet d'acquérir une certaine d'ouverture d'esprit qu'on n'acquiert pas forcément avec un simple cursus académique du master.

Guillaume Dollé
La première semaine était composée de quatre cours sur plusieurs thèmes dispensés par plusieurs enseignants d’universités participantes. Pour ma part, j’avais déjà vu certains cours alors que d’autres m’étaient totalement inconnus. Par ailleurs, une visite à été organisés au sein d’une entreprise qui améliore l’efficacité des ascenseurs qu’ils produisent grâce au calcul numérique.

Et la semaine de modélisation proprement dite ?

Victor Michel-Dansac
En début de semaine de modélisation, nous nous sommes vus assigner un instructeur et un groupe, créé de façon à ne pas avoir deux étudiants d'un même pays ensemble. L'essentiel de la semaine s'est ensuite passée dans une salle informatique, où deux groupes au maximum étaient présents en même temps, pour coder le problème présenté et trouver des réponses aux questions que l'instructeur se posait. Ceci s'est conclu avec une présentation, de chaque groupe, devant tous les étudiants ainsi que les professeurs et les instructeurs, le samedi matin
.

Moussa Mory Diedhiou 
Dix projets étaient proposés et nous formions des groupes de sept sur chaque projet. J'avais choisi le premier projet :
"Modeling of potential depolarization signals in the hippocampus"  proposé par Afaf Bouharguane de Bordeaux. L'objectif était d'analyser quantitativement l'activité neuronale dans l'hippocampe à partir de données expérimentales appelées "Voltage-sensitive Dye Imaging" (VSDI) qui permettent de visualiser la dynamique neuronale dans des tranches du cerveau. Nous avons d'abord approfondi ce problème en lisant un article de J.-D.  Benamou sur le transfert de masse de Monge-Kantorovitch. Ensuite, nous avons développé une méthode numérique basée sur la résolution du problème de Transport Optimal.
Nous avons appliqué  cette méthode aux données VSDI pour obtenir des informations sur les champs de vitesse de l'activité neuronale dans les circuits de l'hippocampe.
C'était une semaine enrichissante car les différentes approches proposées par les membres du groupe ont été confrontées et discutées.

Nassim Razaaly
La semaine de modélisation était beaucoup plus stimulante (si l'on avait la chance d'être affecté à un sujet qui nous plaisait, ce qui a été mon cas). Par groupes de huit, nous étions affectés à un sujet et à un tuteur. Le sujet et sa problématique nous étaient présentés par le tuteur, qui nous aiguillait en cas de difficultés techniques. Nous avions la responsabilité d'atteindre des objectifs, tout en ayant la liberté d'approfondir dans des directions spécifiques, selon nos souhaits. Une soutenance orale a été préparée pour le dernier jour.

Dena Kazerani
J'ai eu l'occasion de contribuer à un projet numérique collectif dans le cadre du doctorat d'une doctorante autrichienne. Ce projet a été pour moi une occasion de découvrir, d'une manière concrète, l'un des autres domaines d'application des mathématiques. Par ailleurs, ce travail collectif avec des étudiants internationaux m'a permis d'avoir une idée plus claire de l'enseignement et du regard porté sur les mathématiques dans d'autres pays européens

Guillaume Dollé
Ce fut certainement la partie la plus intéressante de cette école d’été. Nous étions au total 75 étudiants répartis dans 10 équipes “internationales” afin de favoriser les échanges. Un projet de modélisation a été attribué à chaque équipe dirigée par un instructeur. Nous disposions de 5 jours pour proposer un modèle afin de résoudre une problématique donnée.
La semaine s’est terminés avec une présentation des résultats devant l’ensemble des participants et des instructeurs ainsi que l’élaboration d’un rapport par la suite. La chose la plus compliquée était certainement de savoir bien s’organiser. Nous devions partitionner les tâches au sein d’une équipe composée de 7 à 8 personnes. Et lorsqu’on parallélise le travail, la communication peut s’avérer coûteuse en temps !

Un mot sur l’ambiance et l’organisation ?

Victor Michel-Dansac
L'ambiance était excellente. Tout le monde s'entraidait, savait être sérieux lorsque la situation le demandait, mais savait aussi se relâcher. Ceci a donné une ambiance de travail saine, où personne ne se sentait exclu. Quant à l'organisation, malgré quelques hics, ça s'est globalement bien passé, sans problème majeur.

Moussa Mory Diedhiou
L'ambiance était conviviale,  je me suis fait des amis dans plusieurs universités : Marko de l'Université de Tampere (Finlande), Mohit de l'Université d'Oxford.

Nassim Razaaly
L'ambiance était multiculturelle, passionnante. En dehors des cours, on échangeait énormément entre les différents participants. En deux semaines, des liens très forts se sont créés. Par ailleurs, pour ma part, j'ai profité d'être à Madrid pour parler un maximum espagnol. Quelques sorties ont été organisées, notamment celle du dernier jour à Toledo, qui fut excellente. Les personnes faisant partie de l'organisation étaient très sympathiques, et arrangeantes. Le logement était très bien, la nourriture un peu moins ...

Dena Kazerani
J'ai en effet passé deux très bonnes semaines dans l'Université Carlos III de Madrid. L'accueil a été vraiment très chaleureux et j'ai été surprise par l'aide et la gentillesse du personnel et des étudiants de l'Université. J'ai pu ainsi m'initier à la culture et à l'hospitalité espagnole. Par ailleurs, j'ai pu développer des connaissances et des amitiés avec d'autres étudiants européens ce que j'apprécie beaucoup.

Guillaume Dollé
Une très bonne ambiance, nous avons tissé des liens rapidement entre étudiants ce qui a favorisé les échanges à la fois culturels et scientifiques.

Aucun regret ?

Moussa Mory Diedhiou
Aucun regret. Je souhaite recommencer à la première occasion.  Ce fut un véritable plaisir d'assister à cette école et à cette semaine de modélisation à Madrid.

Nassim Razaaly
Aucun regret, si ce n'est que j'aurais apprécié plus approfondir un thème spécifique durant la première semaine.

Dena Kazerani
Non

Guillaume Dollé
Aucun, si je devais le refaire, je le referai sans hésiter. Je conseille d’ailleurs à tout étudiant d’y participer si l’opportunité se présente. C’est une bonne occasion de se faire des contacts et de pratiquer l’anglais quelque soit votre niveau !

Un mot de conclusion ?

Victor Michel-Dansac
C'était une excellente occasion de rencontrer des personnes avec lesquelles je n'aurais jamais eu de contacts en temps normal, au confluent de tant de nationalités. La charge de travail est certes assez intense, mais ce n'est pas pire que ce qu'on peut connaître au cours de l'année de Master.

Moussa Mory Diedhiou
Je remercie AMIES de m'avoir offert l'occasion de participer pendant deux semaines à cet événement, en finançant intégralement mon séjour à Madrid.

Nassim Razaaly
J'ai vraiment apprécié d'avoir pu participer à l'ESSIM 2013, et le referai avec plaisir.

Dena Kazerani
Je conseille à tout étudiant de Master de se lancer dans cette expérience pleine de découvertes.

Guillaume Dollé
Ce fut une très bonne expérience à la fois éprouvante et enrichissante qui a été rendue possible grâce à AMIES, merci !